Skip to content

L’usage des déchets

Historique de la poubelle

À la fin du XIXe siècle, le préfet de la Seine, Eugène Poubelle, lassé par l’extrême saleté des rues de Paris, applique le 7 mars 1884 un arrêté qui va faire du bruit 6. Il impose à tous les propriétaires d’immeubles de mettre à la disposition de leurs locataires des récipients communs, munis d’un couvercle et d’une capacité suffisante pour contenir les déchets ménagers. La contenance envisagée est large : de 40 à 120 litres. À cette première révolution, Monsieur le Préfet en ajoute une seconde : celle du premier tri sélectif de l’Histoire. En effet, trois types de récipients sont obligatoires : un premier est destiné à recueillir les matières putrescibles, un autre est réservé aux papiers et aux chiffons, tandis qu’un dernier est consacré au verre, à la faïence et aux coquilles d’huîtres 7. Un corps de métier voit la nouvelle invention d’un très mauvais œil : les chiffonniers, lesquels craignent que ce maudit récipient ne tue purement et simplement leur gagne-pain. Les Parisiens, habitués auparavant au fameux système du «tout à la rue », ont du mal à se discipliner et rechignent à utiliser les nouvelles boîtes qu’ils ne vont pas tarder à appeler « poubelles 8 », un peu par vengeance. Finalement, le préfet obtient gain de cause. Peu à peu, les poubelles se répandent en France mais ne seront totalement généralisées qu’au moment de la Seconde Guerre mondiale.

> La poubelle « VIPP » de Holger Nielsen, 1939

Notes:

6.
Histoire des déchets parisiens: de Lutèce à la révolution industrielle, Planète Echo http://www.planete-echo.net/CollecteParis/EugenePoubelle.html
7.
Jugie Jeanne-Hélène, Poubelle-Paris, 1883-1896: La collecte des ordures ménagères à la fin du XIXe siècle, Editions Larousse, 1993
8.
Ibid

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :