Skip to content

« Foldit » et l’e-Science, 2008

Description

Foldit (littéralement « Pliez-la ») est un jeu vidéo expérimental qui se présente sous la forme d’un puzzle. Les promoteurs du projet, David Baker, professeur de biochimie à l’Université de Washington et Zoran Popovic, informaticien, proposent aux joueurs de «plier» des protéines.
Si les scientifiques ont réussi à décoder le génome humain, autrement dit, à savoir quelles protéines sont produites par les gènes. Néanmoins, on ne sait pas comment elles sont « pliées ». Or, les formes des protéines jouent un rôle très important dans leurs interactions, et celles avec les éléments du corps humain. Les protéines remplissent de nombreuses tâches pour maintenir le corps en bonne santé et elles peuvent intervenir de diverses façons au cours des maladies. Plus nous en saurons sur le repliement protéique63, plus nous pourrons concevoir efficacement des protéines thérapeutiques pour guérir les maladies telles que le VIH, le Cancer ou Alzheimer.

Prise en compte de la responsabilité par la conception

Par le passé, nous pouvions offrir du temps de calcul de notre processeur à la Science (Seti@home64, le projet Rosetta65 et d’autres), désormais nous pourrons offrir du temps de notre cerveau. En effet, le cerveau humain est capable de résoudre des tâches toutes simples qui nécessiteraient un nombre incroyable de calculs (et même d’erreurs) pour les ordinateurs les plus puissants du monde.
Les premiers tests ont déjà montré que les meilleurs joueurs de ce jeu de repliement sont plus efficaces que les ordinateurs. En effet, l’esprit humain aurait une meilleure capacité de raisonnement spatial. Foldit est donc aussi difficile et ludique que le Sudoku, mais il présente un intérêt certain pour la société.

Usages & Pratiques

Les joueurs utilisent leur souris pour attraper, plier, étirer ou faire bouger la chaîne d’acides aminés sur toute sa longueur afin de replier la protéine dans sa forme optimale. Les seules règles sont celles de la Physique : les charges opposées s’attirent, les angles de rotation autour de liaisons chimiques sont limités et les parties hydrophiles66 de la molécule ont tendance à se tourner vers l’extérieur. Plus les propriétés de votre modèle respectent ces règles, plus vous marquez de points. Un classement des joueurs est établi en fonction de la qualité des repliements effectués.
Dans un premier temps et pour tester le jeu, il faut replier des protéines dont la structure repliée est déjà connue par les scientifiques. Ensuite, on doit replier des protéines dont la structure repliée est inconnue. Comme la plupart des applications au contenu maîtrisé, la liberté d’action de l’utilisateur est tellement cadrée, qu’aucune dérive n’est possible de la part du joueur.

Bilan & Pistes

A l’inverse des usages passifs des médias (par exemple, la télévision), qui supposent une attention passive, ici, le dispositif proposé vient peu à peu éveiller le cerveau pour dépasser ses limites. Le dispositif en réseau offre un accès à tous au téléchargement gratuit de l’application afin de toucher un grand nombre d’acteurs potentiels. Foldit a également permis d’identifier des personnes talentueuses, parfois très jeunes, afin de les inviter à développer plus intensivement leurs aptitudes pour intégrer un jour le monde de la recherche. C’est le cas d’Aristides Poelman, un américain de 13 ans, qui a le mieux optimisé le puzzle T0461 avec l’aide
de ses parents. Le jeune garçon, interrogé par Zoran Popovic, sur sa méthode de repliement des protéines, a simplement répondu en haussant les épaules : « c’est juste que ça me semble bien comme ça ». Le secteur de la science participative et des jeux en réseau pédagogiques est donc prometteur pour l’avenir, pour la résolution de problèmes complexes. Que donnerait un jeu comme Second Life67 pour lutter contre la pauvreté, ou encore pour promouvoir la paix et renouer contact avec les communautés en guerre ?
Dans cet esprit de serious game social, PeaceMaker68 est un jeu de simulation géopolitique qui existe depuis 2007 et qui reproduit le conflit israélo-palestinien. Le joueur incarne, au choix, le Premier ministre Israélien ou le Président de l’Autorité palestinienne. Il est confronté à des événements d’actualité, présentés avec des photos et des vidéos d’évènements réels. Dans un système de jeu proche de la stratégie au tour à tour, il doit réagir et prendre les décisions politiques et militaires incombant à sa fonction. Le but du jeu est de résoudre le conflit pacifiquement par le choix d’une solution convenant aux deux états.
Dans un autre registre, Jane McGonigal, conceptrice de jeux vidéos et spécialiste de la réalité virtuelle propose et développe une thèse intéressante, « Gaming can make a better world » (Littéralement, « jouer peut rendre le monde meilleur ») sur l’utilité des jeux en ligne, et particulièrement des MMORPG s69 (comme World of Warcraft), pour améliorer le monde réel.

Notes :

63.
Le repliement protéique est le processus physique par lequel un polypeptide (chaîne comportant plus de 50 acides aminés reliés par des liaisons peptidiques) se replie dans sa structure tridimensionnelle caractéristique, dans laquelle il est fonctionnel.

64.
Seti@home (Search for Extra- Terrestrial Intelligence) est un projet de calcul distribué, accessible au public depuis 1999. Il est basé sur une expérience scientifique en radio-astronomie exploitant la puissance inutilisée de millions d’ordinateurs connectés via Internet dans un projet de recherche d’une Intelligence Extra-Terrestre.

65.
Le projet Rosetta est un programme de recherche qui vise à simuler des formes de repliement de protéines et à en calculer l’énergie. Il consiste donc à partager la puissance de calcul inutilisée de millions d’internautes dans le but de simuler les milliers de possibilité de repliement de protéines afin de trouver la configuraton qui permetra de remonter à sa fonction.

66.
Qui a de l’affinité pour l’eau.

67.
Second Life est un monde virtuel en 3D, sorti en 2003. Ce programme informatique permet à ses utilisateurs d’incarner des personnages virtuels dans un univers créé par les résidents eux-mêmes. Les utilisateurs peuvent s’y construire une vie sociale, se connecter et entrer en contact par le biais du chat et conversations par microphone. Ce logiciel est réservé aux adultes.
http://secondlife.com/?v=1.1

68.
http://www.peacemakergame.com

69.
Massively Multiplayer Online Role Playing Games : Jeu de Rôle Massif en Ligne Multijoueur.

> L’usage des réseaux sociaux

—————————————————————————————————————————————-

Annexe

—————————————————————————————————————————————-

« Gaming can make a better world »

Voici la théorie de Jane McGonigal concernant l’impact positif des jeux en ligne.

Il y aurait 500 millions de joueur dans le monde qui passeraient collectivement 3 milliards d’heures par semaine à jouer. Qu’est-ce qui pousse autant de joueurs à consacrer autant d’énergie au jeu plutôt qu’au monde réel? Quelles sont les caractéristiques principales des joueurs? Comment utiliser ces compétences pour améliorer le monde? Premier constat : réaliser un « epic win » procurerait plus de satisfaction que d’échouer à résoudre des problèmes propres au monde réel.
La notion « d’epic win » ou « victoire épique », est la satisfaction de réaliser une tâche difficile après un effort intense de concentration sur la résolution d’un problème. C’est typiquement la sensation ressentie par les joueurs au quotidien : une sensation a priori plus difficile à éprouver dans le monde réel.
Jane McGonigal définit 4 grands axes de compétence maîtrisés par les joueurs
en ligne :
1) « Urgent optimism », c’est à dire l’infléchissable volonté de résoudre les problèmes posés, par exemple tuer un « boss70 », avec une confiance raisonnable dans la capacité de réussite, en dépit de la difficulté.
2) « Social fabric », ou la capacité à tisser rapidement et efficacement des liens forts de confiance et de coopération, dans des mondes où chacun suit les mêmes
règles et a des objectifs similaires.
3) « Blissful productivity », une inventivité et une adaptation créative pour faire face aux obstacles des jeux, trouver des stratégies innovantes ou utiliser intelligemment les éléments mis à disposition pour une meilleure efficacité d’action.
4) « Epic meaning », la conscience forte et impérieuse d’appartenir à un monde que l’on peut changer individuellement et de participer à de grandes choses.
Ces 4 caractéristiques font des joueurs en ligne des « Super Empowered Hopeful Individuals », c’est à dire des individus avec d’extraordinaires capacités d’espoir et de volonté, qui, malheureusement, n’ont cette foi que dans les mondes virtuels. Les joueurs seraient autant d’experts, voire de virtuoses, avec des compétences propres, dignes de super-héros.

Note :

70.
Dans le monde du jeu vidéo, un boss est un ennemi, normalement plus puissant que les autres, à battre à la fin d’un niveau.

Source
Conférence TED de Jane McGonigal, Février 2010
http://www.ted.com/talks/lang/eng/jane_mcgonigal_gaming_can_make_a_better_world.html

> L’usage des réseaux sociaux

%d blogueurs aiment cette page :