Skip to content

L’usage de la mobilité

Historique de l’automobile

Le développement de l’automobile a pris naissance au XIXe siècle lorsque la technique a fait la part belle à la vapeur comme source d’énergie, pour ensuite s’orienter massivement vers le pétrole et le moteur à explosion. L’industrie automobile a été l’un des secteurs les plus importants et les plus influents depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et son essor mondial en a été spectaculaire. 250000 automobiles ont été dénombrées en 1907, 500 000 en 1914 avec l’apparition de la Ford T et 50 millions avant la Seconde Guerre mondiale. Le parc automobile a triplé pendant les Trente Glorieuses et a atteint les 300 millions de véhicules en 1975. En 2007, la production annuelle mondiale de voitures a passé le cap des 70 millions d’unités, et on estime que le parc pourrait dépasser le milliard en 2010. Certaines prévisions à très long terme laissent penser que le parc automobile mondial pourrait atteindre, d’ici 2060, 2,5 milliards de véhicules, dont près de 70% seraient dûs aux pays actuellement peu motorisés, comme la Chine ou l’Inde.

L’automobile a révolutionné le transport et a entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l’espace. Elle a favorisé le développement des échanges économiques et culturels et a conduit au développement massif de nouvelles infrastructures (routes et autoroutes, parkings).
Tout un univers culturel s’est construit à partir de sa diffusion comme objet de consommation grand public. Elle représente aujourd’hui, à l’instar d’autres inventions du XXème siècle comme la radio, la télévision ou le réfrigérateur, un équipement largement considéré comme indispensable dans les foyers des pays industrialisés. A la fois moyen de reconnaissance sociale et instrument de loisir, l’automobile occupe une place prédominante dans le mode de vie contemporain. Ses effets sur la vie sociale se sont manifestés dès son apparition, et sont plus que jamais aujourd’hui, sujets de controverse. Perçue au début de sa diffusion massive dans les années 1920 comme un progrès en termes de mobilité et de confort, l’automobile a fait l’objet de critiques importantes, d’une part, pour ses conséquences environnementales (utilisation d’énergies non renouvelables, augmentation du
taux de décès accidentels, pollutions atmosphérique et sonore) ; d’autre part pour ses conséquences sur le plan social (individualisme, accroissement de l’obésité, impact sur l’aménagement du territoire). Son utilisation est venue concurrencer
les modes de transport collectifs comme les tramways en ville ou le train pour les trajets interurbains.

Au tournant du XXème siècle et du XXIème siècle, l’automobile, qui a déjà été confrontée aux différents chocs pétroliers, doit désormais faire face à la raréfaction inéluctable du pétrole, au réchauffement climatique et aux restrictions d’émissions polluantes imposées à l’industrie dans son ensemble. à cela s’ajoute la crise financière mondiale qui a pour conséquence de fragiliser l’industrie automobile.

L’avenir de l’automobile à l’heure actuelle se tourne vers l’électrique. Bien qu’il ne s’agisse pas là d’une révolution scientifique, les véhicules propulsés par moteur électrique sont connus depuis un siècle. Les progrès réalisés dans la conception des batteries modernes, telles que les batteries Li-ion, permettent de réaliser des véhicules dont les performances s’approchent de celles des véhicules thermiques actuels. La Tesla Roadster, très médiatisée, est un exemple probant des performances proposées par ce type d’automobiles. La mise en place du véhicule électrique exige néanmoins des infrastructures supplémentaires, telles que des stations de recharge rapide des batteries. Ces sujets ne peuvent être décidés qu’au plan national. La question se gère différemment selon qu’un pays est excédentaire ou non en électricité, qu’il consomme ou non du charbon pour produire son électricité, etc. C’est la raison pour laquelle le bilan énergétique d’un véhicule électrique est encore discutable par rapport à celui des véhicules actuels.


Sources
Bardou Jean-Pierre, La révolution automobile, Editions Albin Michel, 1977
Histoire de l’automobile, Wikipédia

> « Hummer H3», AM Général , 2005

%d blogueurs aiment cette page :