Skip to content

« AQUAPLAN » Guillaume Reiner, 2004

Description

« Aquaplan » est un lavabo à faible contenance, équipé d’un robinet à débit réduit.

« La suppression de la vasque « contenant » était inévitable puisque l’on possède l’eau courante. L’apparition du dosseret supprime la pose du carrelage en amont et évite les pollutions liées à la colle, sa production et son transport. La robinetterie est équipée d’un mitigeur thermostatique qui permet d’obtenir la température idéale sans avoir à faire couler l’eau. Le mélangeur air/eau est augmenté de manière à obtenir un débit divisé par 2 par rapport à un robinet traditionnel. Enfin, pour que la sensation d’abondance reste, un écoulement laminaire a été mis en place et offre l’avantage de briser le jet. Pour éviter les éclaboussures, un traitement microscopique des zones de réception de l’eau vient briser les gouttes lors du contact avec la paroi. L’arrivée et l’arrêt de l’eau au robinet s’effectuent via une commande déportée que l’on actionne avec les jambes en fonction de notre posture devant le lavabo. Ainsi ne coule que l’eau dont on a besoin. Aucun élément électronique ne vient composer cet objet pour des raisons d’impacts écologiques liés à leur production.16 »

Prise en compte de la responsabilité par la conception : objet responsabilisé

La conception de l’évier a été orientée dans le but de préserver l’eau. Il contraint l’utilisation de cette ressource en petite quantité et impose fortement la conservation de l’eau dans son réservoir afin d’éviter le gaspillage d’un écoulement continu de l’eau.

Usages & Pratiques

L’objet responsabilisé contraint l’usage. L’utilisateur est passif et ne peut donc pas faire de bon ou mauvais usage de l’objet.

Notes:

16.
Descriptif du projet Aquaplan, par Guillaume Reiner lui-même

Bilan & Pistes

Dans ce projet, c’est le choix de la pérennité des matériaux, l’impact de l’objet lors de son installation, jusqu’à la limitation de l’écoulement de l’eau qui dictent la forme et l’esthétique de l’objet, et non le contraire. Néanmoins, au premier abord, l’intervention du designer se fait très discrète, alors qu’un nombre important de variables a été modifié afin de minimiser le gaspillage de l’eau. La discrétion de l’objet comme celle de son auteur, couplée aux contraintes de son usage, ne peuvent-elles pas nuire à la sensation de liberté et au bien-être de son utilisateur ?
En effet, une personne pourrait facilement se sentir frustrée par cette restriction subie ou encore par son exclusion délibérée de tout acte volontaire et assumé de participation responsable.

> « Poor Little Fish », Yan Lu, 2009

—————————————————————————————————————————————-

Annexes

—————————————————————————————————————————————-

Plugless sink
Cet évier sans évacuation directe est conçu pour nous faire prendre conscience de notre consommation d’eau au quotidien. En effet, pour vider l’eau de la vasque, il suffit de basculer cette dernière. Ce simple mouvement permet de voir les litres d’eau consommés s’écouler.
http://www.majagan.com/pluglesssink.html

reHouse/reBath
reBATH est un projet de recherche issu de cette plate-forme, concentré sur la salle de bain, tel un biotop où l’Homme et la Nature intéragissent ensemble. Les objets conçus pour ce projet sont : reVAP, reNET, reSIZE et reMAT.
_ reSIZE est constitué d’un baquet, d’un seau et d’une éponge naturelle pour se laver. Il incite l’utilisateur à consommer un minimum d’eau. Pas de douche, ni de bain, juste de quoi se rincer. Chaque seau contenant plus de 5L est perforé afin qu’il ne puisse pas contenir plus que cette quantité d’eau.
_ reNET est une pièce de connection pour obtenir de nombreuses combinaisons.
_ reMAT est un tapis en feutre naturel. Il absorbe l’humidité après la toilette et la restitue durant la journée.
_ reVAP est un collecteur d’eau en céramique. La quantité d’eau que l’on peut utiliser dépend de la capacité des plantes à la faire s’évaporer.
http://www.rehouse.ch/bath.html

> « Poor Little Fish », Yan Lu, 2009

%d blogueurs aiment cette page :